24/05/2011

Loin

Quand la douleur semble devenir insupportable l'envie vient souvent de s'enfuir, de s'en aller loin, inconsciemment persuadé qu'on la laissera derrière soi, engluée dans une ornière.

DSC_0253-2.JPG

 

12:50 Écrit par Rob | Lien permanent | Commentaires (26) |  Facebook |

Commentaires

Las, fatigué, le désire de s'éloigner, comme cette rangée de poteaux, vers l'infini, loin, bien loin; ne pas se retourner... ça fait du bien certes et c'est bénéfique pour prendre du recul et réfléchir... Engluée mais toujours là, la douleur attends qu'on revienne pour la boucher cette put.. d'ornière !...
bonne fin de journée, plein de bisous...

Écrit par : chantal | 24/05/2011

non non non
la douleur souvent s'incruste
on peu soigner certaines

Écrit par : jeanne | 24/05/2011

non non non
la douleur souvent s'incruste
on peu soigner certaines

Écrit par : jeanne | 24/05/2011

Bonjour Robert,
Très jolie photo ..... nostalgique.
Partir, permet parfois de se reconstruire....Gros becs Elisa

Ps : Avec ton blog, sur ta liste d'amis j'ai pu contacter Lula. C'est une personne fort sympathique et il me fait plaisir de correspondre avec elle.

Ps n°2 : J'ai pensé à toi, car j'ai été faire une rando en montagne ce lundi du côté du Col de la Croix de Fer direction l'Etendard et j'ai vu des trolles d'Europe !

Écrit par : elisa | 25/05/2011

Une photo très très réussie avec une profondeur incroyable. Cette ligne électrique qui s'enfuit vers l'amoncellement de nuages sur l'horizon attire le regard et nous fait parcourir toute l'image !

Écrit par : jacques robert | 25/05/2011

J'aime beaucoup ta compo et le format choisi colle bien, ce qui n'est pas évident quand on a une enfilade comme celle de ces poteaux électriques.
Quant à la douleur, en gommer la puissance demander du temps mais l'effacer totalement me semble impossible. Il faudrait une gomme spécialement créée pour ça.

Écrit par : Marie LC | 25/05/2011

FAUT SE BATTRE CONTRE!!!!!!!!!!!!

Écrit par : micha | 25/05/2011

Loin, loin, loin de la vie trépidante de tous les jours! Loin du brouhaha des villes et faubourgs ! Loin de l'hypocrisie de certains ! Loin .....
Cela étant, ta photo est remarquable ! A-Marie

Écrit par : A-Marie | 25/05/2011

loin là bas .......
.j'en reviens ,ce n'est pas des poteaux électriques sur la côte Picarde ,ce sont des éolïennes et c'est fort dommage...
bonne semaine entre 45 et 50km les jours :vélo
et une vingtaine de km les jours randos
que du bonheur.

Écrit par : macocole45 | 25/05/2011

La tentation est forte en effet... Mais la douleur est en nous...
Bonne soirée Robert
Je n'arrive pas à m'abonner à tes articles....Dommage

Écrit par : Jackie | 25/05/2011

Bonsoir Robert,

La douleur, ou toute autre forme de problème, ne peut disparaitre en fuyant ou en fermant les yeux.
La regarder, l'accepter et lui demander de partir, qu'on a plus besoin d'elle...c'est comme ça que je fonctionne. Parce que je pense que les obstacles ou les douleurs qui jalonnent notre vie nous permettent d'avancer.
Gros bisous

ps: ta photo est magnifique

Écrit par : Patouland | 25/05/2011

Bonsoir Robert,
Merci d'être passé sur mon blog, c'est un plaisir de découvrir celui-ci.
Je crois que ce que l'on a dans le coeur, on l'amène partout avec soi, joie ou douleur.
Bien amicalement.

Écrit par : clara65 | 25/05/2011

Très belle photo qui illustre à merveille cette petite phrase à méditer...
Il suffit parfois d'une simple balade et nous revenons réconfortés et différents :-)

Écrit par : Pâques | 25/05/2011

Bonsoir Robert,
Belle perspective de poteaux électriques.
Bises et bonne soirée
ZAZA

Écrit par : ZAZA | 25/05/2011

BONJOUR ROBERT
TRES BELLE PHOTO QUI EN DIT TRES LONG ET CETTE CITATION EST TOUT A FAIT CE QUE JE PENSE MAIS JE CROIS QUE JE ME TROMPE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
je sais que tout le monde est très occupé mais cela me fait vraiment plaisir que tu passes un petite instant sur mon blog
BONNE JOURNEE
GROS BISOUS ROBERT MERCI POUR LE COMPLIMENT
DANY DU SUD D'EN BAS

Écrit par : FRUITS CONFITS | 26/05/2011

Phrase à méditer en effet, la photo est magnifique, quelle belle verdure et magnifique ciel. Bonne journée à toi sous le soleil de Belgique j'espère. Ici petite fraicheur mais j'aime. Gros bisous de Fany de la Réunion

Écrit par : Fany97440 | 26/05/2011

je suis tombée rudement un jour dans l'escalier de la maison, inconsciemment, je me suis relevée et je suis sortie dans la cour et je me suis mise à courir ...

Écrit par : Tootsie | 26/05/2011

Hello Robert !

Cette photo "colle" vraiment bien avec la citation !
Les nuages s'en vont (douleur) la terre (l'être humain) reste mais évolue suivant les saisons.

La douleur m'a appris beaucoup de choses sur moi-même et sur la vie...
Fuir ? Pas possible à part en finir avec la vie !
Les cicatrices restent et les regarder avec bienveillance est ma façon pour vivre dans la sérénité. Hier n'est plus et j'accueille la vie en profitant du moment présent...

Moi aussi j'ai rencontré grâce à ton blog une personne super sympa ! Elisa : une Québécoise en France et moi une Belge au Québec !

Merci Robert pour ce moment très agréable sur ton espace virtuel... lire les comms de tes visiteurs fidèles, admirer tes photos, lire une phrase qui suscite une réflexion : du bonheur que je cueille !
Grosbecsduquébec sous la pluie

Écrit par : lula | 26/05/2011

oui, mais la douleur on vit avec.. avec plus ou moins de présence mais toujours là, tapie dans un coin obscur.. j'aime la perspective de cette photo..
Bonne soirée Robert..

Écrit par : marceline | 26/05/2011

la douleur est une coquine qui ne laisse que bien peu de répit

Écrit par : Tootsie | 26/05/2011

bonjour Robert . très belle photo avec cette enfilade de poteaux qui nous emmènent au bout de l'horizon . mais peut on laisser derrière nous aussi facilement douleurs physiques ou morales ? bonne journée a toi .

Écrit par : jean-pierre | 27/05/2011

Kikou Robert,

Non,je ne suis pas sponsorisé avec "la redoute" :-)
quand je vais sur certains blogs de skynet,j'ai
une fenêtre qui s'ouvre sur une publicité de voyage ... :-)
Je te souhaite une bonne et agréable aprem,
un peu de fraîcheur sur notre Midi,la grisaille est là
sur notre ciel de Provence,bisous à toi, de Mimi.

Écrit par : MiMi du Sud | 27/05/2011

Bonjour cher Robert,
Partir, mais cela ne sert à rien.
La douleur nous suivra.
Dans un beau paysage comme cette sublime photo.
On y pensera un peu moins !
Bonne fin de semaine.
Une envolée de bisous.

Écrit par : Mousse | 27/05/2011

La douleur, on la porte en soi où que l'on aille...mais partir permet parfois de l'appréhender avec un autre regard et donc de mieux la vivre et même d'en faire une richesse

Écrit par : gazou | 30/05/2011

Partir, se fondre dans l'autre chose, ne plus exister dans un présent qui plombe le jour, se forger une autre mémoire, pour écraser celle qui fait souffrir. Une évidence que l'on sait éphémère mais qui, le temps du départ, allège les douleurs !
Une image symbole en ligne de fuite: partir c'est toujours fuir un peu ...

Écrit par : sido | 31/05/2011

Partir, se fondre dans l'autre chose, ne plus exister dans un présent qui plombe le jour, se forger une autre mémoire, pour écraser celle qui fait souffrir. Une évidence que l'on sait éphémère mais qui, le temps du départ, allège les douleurs !
Une image symbole en ligne de fuite: partir c'est toujours fuir un peu ...

Écrit par : sido | 31/05/2011

Les commentaires sont fermés.