20/01/2011

L'autre chemin

« Il n’y a sans doute pas d’expérience plus difficile pour un parent que de perdre un enfant. Quel que soit l’âge de votre enfant, quelle que soit la cause de sa mort, cela vous semble injuste, même irréel. Le choc est tellement grand, et la douleur tellement intense, que vous ne savez pas comment réagir… » Michèle Viau-Chagnon Consultante en soins critiques et palliatifs Hôpital de Montréal

DSC_0405-2.JPG

Comme le jour qui s'en va, la lumière de la vie s'est éteinte chez Gregory, 29 ans. Touchés par cette peine immense chez des amis proches, ces quelques mots sur mon  blog, dans mon impuissance d'apporter un quelconque réconfort.

 

11:28 Écrit par Rob | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

Commentaires

Bonsoir Robert,
Quelque soit l'âge, pour des parents c'est atroce. J'ai vu mes parents se détruire moralement quand mon frère a fermé les yeux. Bises mon ami.

Écrit par : ZAZA | 20/01/2011

Bonsoir Robert,
Ce n'est pas dans la logique des choses, et c'est un drame déchirant pour ceux qui restent, et dramatique pour les parents.
Je t'embrasse bien amicalement
Fanchon

Écrit par : Françoise | 20/01/2011

Courage à tes amis!!!!
La vie ne tient parfois qu'à un fil et ne laisse pas bcp de chances à certains...
Que ce garçon repose en paix!!!

Bisous

Emilie

Écrit par : Emilie | 20/01/2011

Bonsoir Robert,

La vie est injuste et on ne peut rien faire face à la mort.
Et que dire, dans des moments pareils ?
L'année dernière au mois de mars, nous avons perdu ma belle soeur, elle avait 48 ans et il y a 20 ans nous perdions mon beau frère, il avait 26 ans.
Mes beaux parent ont perdu deux enfants, je comprends la peine que tes amis éprouvent, c'est une douleur indescriptible.
C'est injuste que les enfants partent avant les parents.
La vie n'est pas un long fleuve tranquille.
Elle est plus souvent noire que rose.
Je pense très fort à cette famille.
Je te fais un gros bisou.

Écrit par : Mousse | 20/01/2011

Aucun mot n'est assez fort dans ces moments là.

Écrit par : Jackie | 20/01/2011

Bonsoir Robert,
Les mots ne sont pas entendus dans ces moments là , mais la présence et l'attention sont de réels soutiens

Écrit par : Andrée | 20/01/2011

c'est un drame dont on se remet difficilement. Rien n'est plus pareil après ! Bises. FRANCOISE

Écrit par : FRANCOISE | 20/01/2011

je ne te connais pas
tu ne me connais pas
mais le chagrin
peut se partager de loin

amicalement

Écrit par : jeanne | 21/01/2011

BONJOUR ROBERT
un texte reste un texte il ne faut pas l'oublier mon chagrin commence a diminué c'est vrai que la perte du papa de mes enfants en six mois m'a profondément affecté mais je commence a voir le jour
par contre tes amis avoir perdu leur enfant si jeune est une tragédie peut importe l'âge voir son enfant partir est la pire des choses je pense a mon amie MURIEL qui n'avait que ce fils a mon amie COLETTE et tant d'autres
aussi comme tu le dis il faut voir devant soi et profité de du bonheur que la vie nous donne
BONNE JOURNEE
GROS BISOUS ROBERT
DANY DU SUD D'EN BAS

Écrit par : FRUITS CONFITS | 21/01/2011

Toutes mes condoléances aux parents et proche de vieil ami qui est greg
Je vous envoies toute mon énergie pour surmonter ce douloureux évenement,
Tanguy

Écrit par : Tanguy | 21/01/2011

Que dire de plus ? ...je ne sais si on peut se remettre de la perte d'un enfant, tout ce que je sais c'est que la vie continue pour ceux qui reste et que cette vie ne peut plus être ni rose, ni bleue, c'est une vie terne mais qui vaut le coup quand même d'être vécue grâce à tous ceux qui vont entourer les parents; la vie vaut le coup d'être vécue... c'est sûr, il ne faut pas la gaspiller, le jeune homme qui s'est éteint aurait voulu la vivre cette vie donc vivons celle qui nous est donnée.
Aujourd'hui la montagne est bien noire, chapeauté par la bise noire (le mistral qui accroche les nuages sur les sommets) donc, si tu veux chausser les godillots, il faudra attendre un peu... bisous de la Drôme, bye et vis Robert, vis....

Écrit par : chantal | 21/01/2011

Il n'est de pire peine que de ne savoir que faire ............

Écrit par : macocole45 | 21/01/2011

Bonjour Robert
J’espère de tout mon cœur que tu vas bien ce matin, malgré la triste actualité, je ne sais pas si tu as vu dans la presse ces fillettes qui sont tombée dans la meuse et qu'on ne retrouve pas, c'est dans mon village que ça c'est passé, et ça doit être un crêve coeur pour les parents de ne même pas pouvoir faire leur deuil..
Je t’envoie plein de gros bisous et te souhaite un bon weekend..

Écrit par : Chadou | 22/01/2011

Triste sort de perdre un enfant, la pire des choses pour des parents aimants et nous restons là vieux et impuissants!

Notre amitié peut apporter seulement quelques instants de réconfort.

De tout coeur avec vous et vos amis,
Marc

Écrit par : marc charlier | 22/01/2011

pensée amicale

Écrit par : micha | 23/01/2011

Bonjour Robert, j'espère que tu vas bien et que tu peux apporter le soutient nécessaire à tes amis qui sont certainement dans un désarois total.
Je pense à tous ces parents malheureux et à ceux qui ont des enfants malades aussi... et qui se sentent impuissants voire coupables. Je t'embrasse en ce dimanche morne pour moi, je suis très fatiguée... bisous, à +

Écrit par : chantal | 23/01/2011

Le ciel est plombé, drôle de journée
le temps est indécis, il ne fait pas beau ici,
mais qu’importe, cet après-midi, je pousse ta porte…
Pas facile ce genre de choses, et quoi dire? Quoi faire?
pas grand chose... Bonne semaine quand même.

Écrit par : Soledad | 24/01/2011

Bonjour Robert, tu as parfaitement compris ce que je voulais dire par mes photos et mes petites phrases sur les pylônes-relais... merci à toi.
Je suis fatiguée pour des raisons autres que fatigues dues aux randos... si je le pouvais,là, je partirai volontiers parcourir les chemins et pourtant... Ce soir, après des examens,ou ça va aller mieux ou ça va aller pis...
Bonne journée, bises.

Écrit par : chantal | 25/01/2011

Les commentaires sont fermés.